CI-DESSOUS LE DROIT DE REPONSE QUE NOUS AVONS ENVOYE SUITE AU NOUVEL ARTICLE MENSONGER ET DIFFAMATOIRE DU GRIP A L'EGARD DES DETENTEURS LEGAUX D'ARMES

DANIEL BEETS


Défense Active des Amateurs d’Armes asbl

Actieve Verdediging der WapenLiefhebbers vzw
Le 8 décembre 2007


Messieurs,

Concerne : votre article « Loi armes en danger », signé par Thierry Denoël, paru dans l’édition de « LE VIF/L’EXPRESS » du 7/12/2007

Si la liberté d’expression donne droit à proférer des mensonges il est tout aussi évident que les parties lésées par ces mensonges doivent également avoir de droit de s’exprimer, via la même voie, en réponse à ces déclarations.

C’est pourquoi nous vous demandons de publier ce droit de réponse.

En effet, l’article précité comprend à divers endroits des demi-vérités et des mensonges du plus bas aloi dans le but de nuire à l’honorabilité des détenteurs légaux d’armes, citoyens honorables et sans reproches ainsi que leurs associations représentatives, appelées « lobby », et ce notamment dans les affirmations suivantes :

1 « la commission justice de la Chambre s’apprête à faire passer ces amendements (sous la pression du « lobby ») qui, à l’évidence, vont à l’encontre de l’intention initiale du législateur » 

- Cette affirmation est un mensonge grossier. En effet l’intention du législateur est d’empêcher des achats impulsifs et d’avoir un contrôle sur la détention légale d’armes afin d’essayer, via cette voie, d’augmenter la sécurité publique. 

- Dans aucune de nos (du « lobby ») interventions nous nous exprimons contre la généralisation des autorisations préalables ni contre l’enregistrement des armes, ni contre les mesures d’enquête d’honorabilité sur les demandeurs d’autorisations de détention. Le secteur lui-même avait d’ailleurs déjà fait des propositions afin d’empêcher les achats impulsifs d’armes dites « libres » dans l’ancienne législation.

- Il est tout à fait mensonger et diffamatoire d’affirmer que les associations sont « opposants à toute réglementation sur les armes ». Les détenteurs d’armes sont des personnes responsables !

2 L’affirmation que le projet de loi était prêt n’est pas vrai, puisque le débat en profondeur n’avait eu lieu à aucun moment. De plus, plusieurs avis d’instances conseillères étaient négatifs.
Nous attendons d’ailleurs avec impatience (depuis 17 mois déjà !!) le prononcé de la Cour Constitutionnelle sur 7 recours en annulation portant sur une bonne quinzaine d’articles de cette loi qui sont considérés inconstitutionnels.

3 Les amendements ne sont pas introduits discrètement car les débats ont lieu publiquement. Il n’y a que les média qui refusent de les publier et donc de reprendre nos arguments légitimes et vérifiés. 

4 D’après mr Berkol l’obligation de renouveler les autorisations tous les 5 ans permet de vérifier le casier judicaire du détenteur. 
Mensonge manifeste ! En effet, lors d’une instruction judiciaire contre une personne et avant même d’une condamnation, la détention d’armes éventuelle de cette personne est toujours vérifiée et suspendue si nécessaire. 
La vérification du motif peut facilement être vérifiée via une attestation de présence dans les stands de tir annuelle, le renouvellement du permis de chasse etc….. 
Une demande de renouvellement payante est donc tout à fait inutile, vexatoire et seulement basée sur l’encaissement d’une nouvelle taxe dissuasive.

5 Accepter l’héritage comme un motif légitime serait contraire à la philosophie générale de la loi ??? 
Si la détention légale de l’arme est autorisée sans autorisation de détention de la munition, aucune compétence n’est requise car l’arme est inoffensive sans munitions et l’utilisation en est interdite. (Le prétexte souvent avancé, que la munition peut être achetée sur le marché noir ne tient pas debout car les armes avec munitions peuvent tout aussi facilement être achetées sur ce marché noir non touché par cette nouvelle loi)

6 L’argumentation sur la neutralisation définitive des armes est une interprétation tendancieuse, incorrecte et mensongère de la norme européenne. En effet, la norme européenne ne cherche qu’à normaliser la neutralisation définitive des armes pour toute l’Europe, afin d’éviter que les neutralisations dans certains pays membres seraient réversibles. 
Nulle part, dans la directive, il est question d’une neutralisation dans le cas d’une détention « passive » d’armes. 
La proposition belge d’une neutralisation temporaire pour les détenteurs « passifs » est une mesure complémentaire à la norme européenne qui, elle, n’impose pas cette condition à ces détenteurs. De ce fait elle ne cadre pas dans la neutralisation visée dans la norme. 

7 La redevance de 65 euros par arme est une taxe inutile qui servirait à mettre en place un service inutile comme nous l’avons expliqué dans le point 4. La vraie raison du Grip pour garder cette taxe excessive est d’éliminer déjà les détenteurs moins fortunés, créant ainsi une justice de classe que nous croyions révolue depuis bien longtemps. La destination de ces fonds change d’ailleurs régulièrement suivant les divers écrits du GRIP.

8 « Mieux contrôler ce marché (légal) permet de mieux cerner les trafiquants » est une aberration et met la charrue devant les bœufs. Les policiers concernés doivent mener leur enquête à partir de l’arrestation de criminels armés et remonter la filière, ce qui ne se fait pas systématiquement actuellement, au lieu de harceler inutilement les détenteurs légaux d’armes dans l’espoir d’éventuellement trouver une pomme pourrie dans le panier. 

9 Le GRIP est encore le seul organisme à affirmer envers et contre tout que la loi du 8 juin 2006 est une bonne loi. La majorité des élus politiques se sont rendu compte que la loi est inapplicable et qu’elle doit être revue en profondeur.

10 Le GRIP fait encore partie du nouveau conseil consultatif des armes, bien que nous ne sachions pas sur quelles bases. Il est indécent que des menteurs aient la parole dans un groupe de travail officiel aussi important.

Nous déplorons que le VIF ait publié cet article sans s’inquiéter d’avantage de la vérité et de la vérification des affirmations de ce groupement intolérant, menteur et extrémiste dont les objectifs ne sont absolument pas clairs dans ce domaine et sans se renseigner auprès des « lobbys » visés. La sécurité publique ne semble être qu’un de leurs objectifs secondaires.

Pour terminer nous voulons juste encore spécifier que les « lobbys » n’ont vu le jour que sous la pression irrationnelle d’affirmations, d’accusations, d’allégations, de suspicions et d’exigences sans aucun fondement et sans aucune preuve de groupements extrémistes comme le GRIP (Belgique) et IANSA (international) contre des personnes honorables et sans reproches, statistiquement moins présentes dans les faits criminels et délits que le reste de la population.

Comme toujours, nous restons disponibles pour tous renseignements complémentaires à la presse et les média si elle est intéressée de nous écouter.

En attendant de vous lire, veuillez agréer, Messieurs, l’expression de notre considération distinguée.


DANIEL BEETS
VICE PRESIDENT
GSM : 0498/54.54.55
E-MAIL : daniel_beets@telenet.be
CHEMIN D’OUDERGHEM 41
1970 WEZEMBEEK-OPPEM

 

 

5 commentaires

Bravo pour votre réaction à cet article apparemment téléguidé. Je suis abonné au Vif depuis plusieurs années pour la qualité de leurs informations et abasourdi par les inepties écrites par Thierry Denoël dans son article. Aucune des motivations ou explications ni aucun des arguments ne sont fondés.
Il est pitoyable qu'un hebdomadaire de cette classe en arrive à publier de telles contrevérités. La réputation du vif risque d'en pâtir. En 2 jours de nombreux amis chasseurs et/ou tireurs m'ont d'ailleurs exprimé leur incrédulité teintée de mécontentement à ce sujet.
Pour détenir une arme chaque détenteur doit prouver préalablement ses compétences techniques, médicales et psychologiques". Conserver en souvenir un véhicule automobile pouvant s'avérer particulièrement meurtrier ne pose aucune de ces conditions.
Invité / samedi 08 décembre 2007 @ 12:00 #1
Ce commentaire réflette exactement ma pensée .
On peut se poser des questions !!!
Vais-je prolonger mon abonnement ( +- 15 ans ) ?
Daniel
Invité / mardi 11 décembre 2007 @ 12:56 #2
Voici la réaction envoyée ce jour à la rédaction du Vif :

Cet article, apparemment téléguidé par qui (?) , démontre que votre journaliste ignore totalement cette loi sur les armes et ses conséquences pour les honnêtes possesseurs d'armes.
Il semble même en oublier les effets pervers.

Cette loi, en principe destinée à répertorier les armes et leurs propriétaires, fait double emploi avec les informations déjà en la possession des autorités.

En effet, tout achat ou vente d'une arme longue (fusil ou carabine) doit faire l'objet d'un document ad oc à transmettre à la police.
Pour les armes courtes (pistolet ou revolver) une autorisation d'achat délivrée, après enquête, par les autorités a toujours été indispensable.

Cette loi ne s'adresse qu'aux gens honnêtes et respectueux de la loi, l'arsenal des malfrats n'étant évidemment pas concerné.

Et le message est clair ; même si vous êtes et avez toujours été parfaitement en règle, à partir du 30 juin 2007 vous ne l'êtes plus ! Et les peines prévues pour non déclaration sont comparables à celles allouées au grand banditisme !

Avant le 30 juin 2007,
Toutes les armes longues devaient être présentées au bureau de police qui, après examen minutieux, vous remettait un document à classer (alors que certains chasseurs se le soient vus réclamer indûment)

Pour les armes courtes, une série de documents devait être transmis au Gouverneur avant la date fatidique (photocopies des autorisations, de cartes d'identité, de certificats médicaux, preuves de tir en club de tir, accords de toutes les personnes vivants sous le même toit…)

Ensuite du payement d'une taxe de 69 € par arme suivi d'une visite domiciliaire des forces de polices et d'un examen sur la teneur de la loi…

Les forces de l'ordre croulent sous le nombre de visites.

A titre d'exemple, malgré un délai maximal de 4 mois, de très nombreuses demandes aux Gouverneurs sont toujours sans réponse.
Ce qui se comprend aisément mais ne satisfait personne.

La taxation quinquennale est d'ailleurs le meilleur moyen de décourager la déclaration d'éventuelles armes anciennes.

Les héritiers d'une arme sont pointés du doigt. Pourtant, en plus du souvenir, cet objet a parfois une valeur très élevée (parfois plusieurs dizaines de milliers d'euros). Valeur sur laquelle il aura dû acquitter des droits de succession.
Comment qualifier une loi qui vous dépossède de votre bien sans aucune contrepartie?...

Pour détenir une arme, même sans munitions, chaque détenteur doit prouver préalablement ses compétences techniques, médicales et psychologiques".

Abonné au Vif depuis plusieurs années pour la qualité générale des informations, je suis abasourdi par les inepties écrites par Thierry Denoël dans son article.
Il est pitoyable qu'un hebdomadaire de votre classe en arrive à publier de telles contrevérités.
La réputation du vif risque d'en pâtir. En 2 jours de nombreux amis chasseurs et/ou tireurs m'ont d'ailleurs exprimé leur incrédulité teintée de mécontentement à ce sujet.

Bien à vous
Roger Verlinden Chaumont

et voici d'autres contestations trouvées sur le site du Vif :
0. (jeudi 13 décembre 2007 19:11:23)
publié par : stephane

0. cette loi du 6 juin 2006 est un veritable scandale ! une insulte a la democratie et a la liberté des citoyens, 
une loi baclée , inapplicable , une giffle aux honorables citoyens & surtout : contribuables de ce pays !
quand aux malfrats , ils courent toujours !
0. (jeudi 13 décembre 2007 11:35:56)
publié par : Jean-Marie

0. Je possède une arme déclaré depuis 1991 (modèle 4)et avec la nouvelle loi je deviens un criminel parce que je ne rentre plus dans les nouveaux critères de sélection médicale .A quand une sélection médicale pour compétence pour nos élus .
0. Vanbinst dit (jeudi 13 décembre 2007 00:01:10)
publié par : Emile Vanbinst

0. Quelles sont les "mauvaises" raisons qui ont décidé des "élus" - vraiment très mal informés pour la plupart - à faire voter une telle loi aussi "iniquue" qui spolie les intérêts légitimes d'honnêtes citoyens détenteurs d'armes de chasse et/ou de sport par "passioon" ou par "héritage"???
Ces mauvaises raisons sont bien entendu 'socialistes", émanant d'un "socialisme" électoraliste et complètement détourné de sa raison d'être et de son fondement social.
Le "Vif - L'express" paa plus que le "Pouquoi Pas" Auquel j'ai toujours été abonné ne nous avaient pas habitués à des articles aussi "tendancieux" et orientés dans le passé.
Je ne félicite pas le journaliste qui ose prétendre - contre toute "bonne foi" - quil ne s'agit pas d'une "mauvaise loi".
0. (mercredi 12 décembre 2007 02:30:24)
publié par : Eric

0. Dire que cette loi n'est pas mauvaise est une aberration !

Où est le gain en terme de sécurité ? Par contre, des milliers de gens ont été spoliés de biens qu'ils avaient légalement achetés.

Le simple fait de la taxe sur les armes démontre bien le côté méprisant de cette loi pour les citoyens. 65 ¿/armes/5 ans, ben oui ça ne fait que 13¿/an. 13 ¿ auquel il faut ajouter la visite chez le médecin pour le certificat médical, la visite à la commune pour acheter un extrait de casier judiciaire et quelques autres frais annexes et cela par armes donc si on a 10 armes la somme explose.... pourquoi ? 10 armes c'est 10 fois l'enquête, 10 fois le timbre! Halons monsieur le journaliste vous n'êtes pas aussi idiot, vous le voyez bien que ce n'est qu'un argument creux. Des taxes pour augmenter la sécurité.... si ça marchait nous devrions vivre dans l'état le plus safe de la planète. Non les taxes sur les armes sont confiscatoire et visent à faire du droit de détenir une arme pour des raisons sportives ou de chasse un privilège de classe sociale aisée et ça ça a été imposé par une socialiste.... ne jamais l'oublier à chaque fois que nous serons appelés à voter.
Et une fois de plus le lobby anti-arme onusien iansa planqué derriere l'ONG GRIP contribue à désinformer la presse et le monde politique.... combien de temps le GRIP sera il encore subsidié pour payer des parasites qui poluent la vie des citoyens.

0. (mardi 11 décembre 2007 21:19:53)
publié par : Marcelphil

0. Je crois qu'oser affirmer que cette loi n'est pas mauvaise, c'est de l'aveuglement pur: des centaines de milliers de citoyens honnêtes préjudiciés; une législation toujours inapplicable plus d'un an après; une administration débordée et conduite à faire du mauvais travail; le nombre d'armes illégales et leur marché en forte recrudescence; des utilisateurs d'armes pointés du doigt et discriminé; un résultat négatif à la fois sur le contrôle réel/traçabilité des armes en circulation et sur la criminalité...bref, un fiasco téellemnt évident que même ceux qui l'ont voté en acceptent l'échec!...Sauf ici dans cet article: quel est le puissant lobby anti-arme caché derrière ce genre d'article?
0. (mardi 11 décembre 2007 15:52:27)
publié par : Thierry Marlier

Je crois qu'oser affirmer que cette loi n'est pas mauvaise, c'est de l'aveuglement pur: des centaines de milliers de citoyens honnêtes préjudiciés; une législation toujours inapplicable plus d'un an après; une administration débordée et conduite à faire du mauvais travail; le nombre d'armes illégales et leur marché en forte recrudescence; des utilisateurs d'armes pointés du doigt et discriminé; un résultat négatif à la fois sur le contrôle réel/traçabilité des armes en circulation et sur la criminalité...bref, un fiasco téellemnt évident que même ceux qui l'ont voté en acceptent l'échec!...Sauf ici dans cetv article: quel est le puissant lobby anti-arme acché derrière ce genre d'article?
Invité / jeudi 13 décembre 2007 @ 12:56 #3
Ci-dessous la réponse que nous avons reçu et la réaction que nous avons renvoyée:

Monsieur,

Selon notre juriste, comme vous n'êtes pas cité dans l'article, le droit de réponse ne s'applique pas en la matière.
Désolée. Très cordialement

Dorothée Klein


Madame,

Dans une interprétation juridiquement stricte notre nom n‘a effectivement pas été cité dans l’article.

Cependant, comme association représentative des groupes de personnes honorables visés dans l’article et faisant partie des associations nommés négativement « lobbys », nous sommes certainement en droit de demander une rectification et une clarification à l’encontre des mensonges diffusés dans cet article.

D’autre part, ne trouvez-vous pas que déontologiquement, les journalistes et la presse en général, ont le devoir de rechercher et de diffuser la vérité ?

Ou bien trouvez-vous normal de diffuser, sans scrupules, des mensonges proférés par des personnes malhonnêtes ?

Mais alors quid des autres articles diffusés dans votre hebdomadaire ?
N’étant pas spécialiste dans chaque domaine, la population, est-elle trompée, mentie, trahie chaque fois qu’une interview ou un reportage est publié ?

Quelle raison d’existence a encore votre hebdomadaire dans ce cas ?

Longtemps nous étions persuadés (ou avions eu l’illusion) que votre hebdomadaire était encore un des derniers sérieux sur le marché.
Devrons-nous revoir notre opinion et devrons-nous maintenant vraiment avoir cette certitude que la presse ne diffuse plus que des information afin de manipuler les opinions publiques comme nous l’affirment tellement et de plus en plus des journalistes et des personnes sortant, écœurés de ce circuit ?

Nous avons toujours espoir de vous voir nous contredire……

Salutations pleines d’espoir.

Daniel Beets
Vice-président de la
Défense Active des Amateurs d’Armes asbl
Clos Grétry 9
1342 Limelette
GSM 0498 54 54 55
Daniel / mardi 18 décembre 2007 @ 12:57 #4
Chacun de nous peut constater qu'aujourd'hui, tout n'est que question de 'rapports de force'. En économie comme en politique...
Donc, celà vaut pour "Le Vif" également.

Il faudrait connaître le nombre d'abonnés à cet hebdomadaire qui sont aussi tireurs et leur conseiller de mettre fin à leur abonnement ou a leur achat en librairie. C'est le seul moyen d'être entendu aujourd'hui.
Invité / jeudi 20 décembre 2007 @ 12:58 #5

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.