Défense Active des Amateurs d'Armes ASBL

 Ave Nobel 5 Bte2 - B-1300 Wavre (Belgique)

Devenez gratuitement membre de DAAA !

 


 

Chasse au T-shirt

Rédigé par Daniel - 11 juillet 2004

France 

Un président de club du sud du pays est parti en guerre contre les t-shirts IPSC portés sur le pas de tir de son club au nom du politiquement incorrect de cette discipline sportive.

Pour rappel, L'IPSC n'a pas bonne presse en France, et ce, malgré l'existence d'un grand champion "Eric Grauffel". La FFT jouit d'une situation de monopole de fait dans les clubs de tir. Les détentions françaises sont renouvelables et soumises pour se faire à la pratique d'une activité sportive, c'est le président du club qui signe l'approbation de renouvellement et il n'a pas à justifier de sa décision. Cela entraîne une forme de chantage exercé par certains présidents de club qui abusent de leur pouvoir. Il ne faut pas généraliser dans 95% des clubs les relations présidents/tireurs sont excellentes, mais ce type de dérives souligne la dangerosité de voir remis en cause le modèle belge (détention non renouvelable et pratique en dehors du cadre sportif sans restriction) et la dangerosité de textes comme le Décret du tireur sportif s'ils venaient à être épaulés par une loi fédérale.

Eric. pour la DAAA-AVWL

Des nouvelles des nations désarmées

Rédigé par Daniel - 11 juillet 2004

        &         

Angleterre & Australie

Ces deux pays ont révisé leur législation sur les armes voici quelques années. La prohibition presque totale prônée par les lobbys anti-arme était à les en croire la seule solution pour éradiquer la violence. En utilisant adroitement des drames survenus dans chacun des pays, les lobbys ont fini par obtenir la réalisation de leurs souhaits. Aujourd'hui en se basant sur la statistique l'évidence saute aux yeux, c'est un échec. 

Les homicides, les attaques à main armée et même les suicides n'ont jamais connu plus forte augmentation. Ici aussi, les groupes anti-arme avaient obtenus le soutient onusien et leurs pays furent cités en exemple de ce qu'il convenait de faire pour résoudre les problèmes de violence. C'est un échec, mais il ne se trouve aucun journaliste pour signaler cet échec d'une politique prohibitionniste. Cela a coûté beaucoup d'argent aux contribuables et cela va leur en coûter bien davantage pour rétablir l'équilibre.


Eric. pour la DAAA-AVWL

« précédente page 179 sur 182 suivante »