Défense Active des Amateurs d'Armes ASBL

 Ave Nobel 5 Bte2 - B-1300 Wavre (Belgique)

Devenez gratuitement membre de DAAA !

 


 

Bizarre URSTB-F Bizarre

Rédigé par Daniel - 05 juillet 2004


28 juin 2004

Depuis que le texte « questions sur l’URSTB f » est paru, nous avons eu différentes réaction bizarres de l’URSTB f et de son secrétaire général : G.Etienne.

Que la critique (légitime d’ailleurs) leur a déplu, c’est normal. La critique est toujours difficile à accepter quand on croit que l’on ne peut rien faire de mal.

 

Seulement , les réactions bizarres commençant par leur demande si le texte est « officiel de la DAAA » en passant par un ton menaçant : « décisions que notre conseil ne manquera pas de prendre à votre égard » (droit de réponse, dommage et intérêts, etc.) tout en disant que notre texte est « une ingérence brutale et injustifiée dans la vie de notre association » en continuant par une invitation pour une réunion informative et que finalement, ils annulent ensuite, parceque nous « ne voulons pas communiquer les noms des personnes » qui seront présentes à cette réunion, semblent indiquer que l’URSTB-f et G.Etienne n’ont pas compris notre démarche.

Pensez les conséquences, quand une attitude aussi bizarre, indécise et incohérente est présentée pendant les négociations avec le législateur !

C’est pourquoi, nous faisons une deuxième tentative :

1) Nous ne critiquons pas la gestion de l’URSTB ou de l’URSTB f dans son fonctionnement comme fédération sportive dans leur gestion des évènements sportifs.

2) Par contre, l’URSTB prend des initiatives auprès du législateur afin d’obtenir certains résultats en faveur du tir de compétition dans les disciplines internationales. Ce qui en soi est positif et louable. Seulement, là où le bat blesse, c’est que pour obtenir quelques petits privilèges pour les tireurs de compétition, tous les autres tireurs de loisirs ( s’ils ne tirent pas des « disciplines correctement organisées - disait G.Etienne à l’audit du Sénat en 2002 - en vue de faire de la compétition ») sont dénigrés et toutes les concessions dans ce domaine sont acceptées si cela peut avantager les tireurs de compétition. Ce que nous affirmons ici, ne sont pas des paroles en l’air mais est basé sur l’audit désastreux de Monsieur G.Etienne devant la commission du sénat en juin 2002, sur le soutien inconditionnel par l’URSTB-f au projet Verwilghen – Dubié, qui était un projet excessivement mauvais pour le tir en général et sur le décret du tireur sportif dans la région wallonne, qui a été élaboré sur proposition de l’URSTB f et qui est un exemple de mauvaise négociation ( sans parler du monopole que cela pourrait entraîner en faveur de l’URSTB et sans insister sur les rumeurs persistantes concernant les avantages financiers de cette opération).

3) Que ce soit bien clair : nous ne cherchons pas de « guerre » ou de « conflit » avec l’URSTB-f. Bien au contraire, ce n’est que le dialogue et la coopération qui sont productifs à notre cause. Mais, il faut que l’URSTB f prenne conscience du fait qu’ils font du tort au tir en agissant unilatéralement.

4) Un juste milieu doit être respecté dans les causes à défendre. Or, en faisant l’analyse, nous constatons que :
a)seulement maximum 2000 tireurs, à armes à feu, affiliés à l’URSTB sont compétiteurs en disciplines internationales.
b)Le nombre de tireurs de loisir affiliés ou non à la fédération s’élève à un minimum de 100.000.
c)Le nombre total de détenteurs d’armes enregistrés en Belgique s’élève à +/- 400.000.

Il est donc absolument indispensable que l’URSTB consulte les tireurs de loisir avant de prendre des initiatives ou avant d’aller rencontrer le législateur, afin d’éviter que la position des tireurs de loisir ne soit lésée par des actions irraisonnées et unilatérales.

L’URSTB et l’URSTB-f se déclarent seuls interlocuteurs reconnus par nos dirigeants représentant les tireurs ( à côté des représentants des armuriers). ( voir G.Etienne 01/10/2003 sur le site URSTB f). Il est donc tout à fait normal d’ouvrir le dialogue et la coopération avec des personnes et des associations concernées!

Les tireurs de loisir dans les stands de tir doivent se rendre compte que l’URSTB f ne les soutient absolument par jusqu’à présent, malgré quelques vagues promesses.
Dans leurs négociations avec nos dirigeants, la position des tireurs de loisir n’est pas défendue!
Nous demandons donc à toutes les personnes intéressées de nous soutenir dans notre action en leur faveur en DEVENANT MEMBRE GRATUITEMENT afin de montrer leur volonté d’être reconnues comme des tireurs complets malgré le fait que le tir de compétition dans les disciplines internationales ne les intéresse pas.
ALORS N’HESITEZ PAS, AIDEZ-NOUS, AIDEZ-VOUS!

A bientôt

Salutations amicales


DANIEL BEETS
VICE PRESIDENT

PS : toutes les personnes ayant déjà écrit à l’URSTBF pour faire une critique ou poser une question indélicate et qui n’ont jamais eu de réponse peuvent prendre contact avec moi afin de regrouper ces interventions et ces questions pour les soumettre à l’URSTBF lors d’un nouveau texte.

Merci d’avance.

 

 

Reaktie op artikel "dossier HUMO

Rédigé par Daniel - 02 juillet 2004

2 juli 2004

Mijne Heren,

Betreft : Reactie op uw artikel “dossier zelfmoord (2)” waarom zoveel agenten er een eind aan maken” (humo nr 27/3330)

In vermeld artikel stelt vraagsteller : “Naar verluid lopen mensen met een vuurwapen in huis tot vijf keer meer risico om zichzelf te doden”
Deze stelling is gebaseerd op een hypothese die nooit bevestigd werd en die stilaan door het steeds weer herhalen een eigen leven gaan leiden is.
Wat wel aantoonbaar is, zijn de volgende gegevens : 
1.Het vuurwapenbezit per gezin is in Europa het grootst in Zwitserland, Noorwegen en Zweden. 
Nochtans liggen de zelfmoordcijfers met vuurwapens daar het laagst.
2.In de “beschaafde” wereld is Japan het land dat het laagste aantal gezinnen met een vuurwapen telt. Nochtans plegen er jaarlijks ± 30.000 mensen zelfmoord (hetzij proportioneel evenveel als in België, één van de landen waar het aantal zelfmoorden bij de hoogste van de wereld ligt)
3.In Groot-Brittannië en in Australië is deze niet aangetoonde hypothese één van de redenen geweest om zeer beperkende wetten inzake wapenbezit alsook het verbod op verschillende types wapens in te voeren. (vb. totaalverbod op handvuurwapens in Groot-Brittannië)
De officiële cijfers in deze landen laten zien dat het aantal zelfmoorden met vuurwapens wel degelijk verminderd is, maar dat het aantal zelfmoorden met andere middelen (vergiftiging, ophanging, verdrinking enz…) aanzienlijk gestegen is en dat het globaal aantal zelfmoorden gestegen is in plaats van te dalen.
Dit bewijst zeer duidelijk dat er geen enkel verband bestaat tussen het bezit van vuurwapens en het aantal zelfmoorden.

Deze drie hierboven vermelde punten zijn slechts een deel van de argumenten die men kan aanvoeren maar zijn reeds voldoende om de relatie: vuurwapens/zelfmoorden en vermelde hypothese te weerleggen.

Wij verblijven steeds ter uwer beschikking voor meer informatie daaromtrent en tekenen intussen met de meeste hoogachting.

Daniel Beets 
 

« précédente page 182 sur 183 suivante