Trois membres fondateurs de notre ASBL ont été suspendus par l'URSTBF.


J'oscille entre ces deux sentiments! Comme vous le découvrirez probablement pour ceux qui fréquentent des clubs de tir fédéré, trois membres fondateurs de notre ASBL ont été suspendus par la fédération belge de tir. La motivation de cette suspension un courrier adressé au club de tir, courrier publié sur ce site (voir article questions à propos de l'URSTBF). Les conséquences de cette suspension, en résumé, cela veut dire que ces trois personnes sont interdites de tir dans certains clubs belges. La situation n'est en soit pas encore très catastrophique, des alternatives existent heureusement encore en Belgique, mais cela reste malgré tout une méchante atteinte à la liberté de choisir! Avec une législation à la française, une législation qui en Belgique en fait rêver certains, ces trois personnes n'auraient eu d'autre choix que de revendre toutes leurs armes rapidement à vil prix. C'est l'illustration parfaite de ce que dénonce notre association.
 

La nouvelle de ce matin m'a fait un choc. Je suis dégoûté, Daniel, Xavier et Christian sont des amis!


Cette décision ne m'étonne cependant qu'a moitié, l'affaire était pratiquement entendue depuis la convocation pour explication de ces trois personnes par le CA de l'URSTBF. Un jour de semaine et en pleine journée tout ce cirque pour moins de 10 minutes d'audition, cela suggère déjà un solide mépris pour les personnes qui travaillent. La nouvelle de ce matin m'a fait un choc ! Je suis dégoûté, Daniel, Xavier et Christian sont des amis, bien que nous nous connaissions depuis fort peu de temps, j'apprécie ce qu'il font et leur motivation, si parfois nos méthodes divergent sur la forme, nous partageons les mêmes idées. On ne devrait jamais reprocher à un homme de laisser parler son coeur et il convient de beaucoup pardonner à celui qui fait parler ces tripes, c'est mon opinion, et j'envie leur verve qui souvent me fait défaut.
 

Je me suis toujours efforcé de ne pas transformer un débat d'idée en débat de personne. Je n'aime pas les courriers anonymes, ni les attaques du même genre !


Lorsque dans divers courriers et depuis des mois, certains associent systématiquement mon nom à l'extrême droite (sans d'ailleurs être capable d'avancer la moindre preuve de ce lien) cela m'agresse profondément. Lorsque des gugusses aux pseudo fumeux m'agressent et insinuent les mêmes mensonges sur des forums français, je n'ai même pas à me charger de leurs expliquer l'idiotie de leur réaction, d'autres s'en chargent. Depuis quelques semaines, notre site subit des attaques constantes, des gens (ou une seule personne) essayent de pirater la base de données des logins du site, espérant probablement obtenir un listing de nos membres. Cette base de données n'est pas sur le serveur web, c'est une évidence, la DAAA-AVWL s’est engagée à assurer la discrétion de ces membres et il appartient à chacun de nos membres de décider de s'afficher ou non en notre faveur. Vu le climat délétère, nous comprenons aisément que certains préfèrent ne pas s'afficher! Ces mêmes Hackers ont inscrit les adresses mail de notre association à divers sites pornos ce qui a pour conséquence de ralentir (un peu) le traitement de vos courriers, etc... Je suis effaré par autant d'agressivité et de bassesse, par ce manque systématique de courage, puisque ces attaques sont toutes courageusement anonymes, mais, si cela peut aider les personnes qui utilisent ce type d'arguments nauséabonds à éviter d'aborder les questions de fond , soit, c'est leur choix! 
 

Cela ne grandit pas ces personnes et cela ne sert ni les intérêts de l'URSTBF, ni les intérêts de tous les amateurs d'armes belge, ces anonymes nuisent à l'ensemble de notre communauté!


La DAAA-AVWL se soucie de l'avenir de tous les amateurs d'armes et agit exclusivement à visage découvert. Nous nous posons des questions et nous aimerions que d'autres associations partagent notre souci et se posent ces questions qui sont :
Demain les détentions d'armes seront-elles toujours délivrées pour la vie du détenteur d'arme?

Si le tir SPORTIF est le seul argument légitime pour détenir une arme, qu'arrive-t-il à celui qui arrête de tirer? 

Si le tir SPORTIF est le seul argument légitime pour détenir une arme, qu'arrive-t-il à celui qui ne pratique aucune forme de tir reconnue par la fédération (aucune forme de tir sportif à une distance de 10 ou 15 m n'existe par exemple)? 

Si le tir SPORTIF est le seul argument légitime pour détenir une arme, comment justifier l'acquisition d'une arme qui n'est utilisée dans aucune discipline reconnue ? 
 

Et depuis cette malheureuse affaire de suspensions/exclusions, en admettant le cas où la fédération serait seule à décider de qui sera tireur sportif et conséquemment de qui aura le droit de détenir et d'utiliser des armes.


Qu'adviendra-t-il des gens, qui auront le tort de déplaire à une association qui dès avant son "intronisation" comme seul, unique et incontournable par une réforme de la loi abuse déjà de sa position dominante?
 

Car c'est un fait malheureux, cette exclusion conduit à confirmer l'hypothèse que j'avais précédemment avancée, à savoir qu'une situation de monopole et un statut de juge entraîneront immanquablement des dérives et des abus de pouvoir.
 

C'est comme dans votre voiture un jour le témoin de surchauffe moteur s'allume, vous avez deux options ou vous changez d'huile ou vous démontez la lampe!


Bien d'autres questions restent sans réponse à ce jour. Et pour prendre un point de l'argumentaire: la "notion" de tir de loisir, n'est pas une "notion" c'est le quotidien de millier de tireur fédéré ou non en Belgique. Personne n'a jamais nié le lien qui devait exister entre loisir et sportif et peut-être si les membres du CA de la fédération avait prit la peine de lire ce qui est publié sur ce site auraient-ils compris et agit différemment. Souvent, j'ai souligné la nécessaire solidarité entre tous les amateurs d'armes en ce et y compris au sein de la fédération (voir article"reparlons des Jo" pour ne citer qu'un exemple). La fédération avait une alternative celle de reconnaître que depuis trop longtemps elle négligeait les tireurs non compétiteur comme elle négligeait les compétiteurs pratiquants les disciplines dynamiques de tir. Elle pouvait prendre l'engagement de défendre mieux ces groupes tout en ne négligeant pas les compétiteurs "classique". Malheureusement plutôt que la voie de l'autocritique, elle a opté pour la purge stalinienne ! Au début, ce type d'attitude semble toujours fonctionner. En fait, c'est comme dans votre voiture un jour le témoin de surchauffe moteur s'allume et vous avez deux options ou changer d'huile ou démonter la lampe, selon vous qu'elle méthode préservera votre moteur? La DAAA-AVWL n'est que cela, n'a pas d'autre prétention que celle-là, une lampe rouge qui clignotes et vous dits « faites gaffe" continuer dans cette voie représente un risque pour notre avenir.
 

Je suis dégoûté par ce type de basse vengeance, mais aussi par vous tous mes agneaux!


Je suis dégoûté par cela. Je suis dégoûté par ce type de basse vengeance, mais aussi par vous mes agneaux (voir courrier anonyme). Mes amis payent aujourd'hui parce qu'ils mènent un combat pour notre avenir. Les lettres ou les coups de téléphone pour nous dire "c'est bien, continuez" ou d'autres choses pas gentilles sur la fédération, c'est bien gentil, mais ça ne fait pas avancer le schmilblick et je refuse d'utiliser des informations anonymes. Si une partie du CA de l'URSTBF se sent fondé à prendre ce type d'action d'intimidation contre mes amis, c'est parce qu'il croit pouvoir compter sur votre passivité légendaire. Je vous invite à vous poser la question et à la poser autour de vous, dans vos stands de tir. Faites-vous tous ce qui est en votre pouvoir pour assurer votre avenir en qualité d'amateur d'armes?
 

Ce matin, j'ai failli abandonner, jeter l'éponge, ne plus écrire, ne plus revendiquer, ne plus exposer des idées qui, parfois j'en suis conscient, dérangent les habitudes d'une minorité!


Mes amis ne méritent pas de payer pour vous! D'autres organisations ont eu précédemment la prétention de faire ce que fait la DAAA-AVWL, elles ont échoué et le principal reproche que nous amateurs d'armes leurs faisions c'est qu'elles n'existaient que pour percevoir nos cotisations. Vous avez aujourd'hui un outil, un relais pour vos idées, utilisez-le ! Si demain la DAAA-AVWL arrête, ce sera exclusivement votre faute et je doute qu'il se trouve des suicidaires pour tenter de reprendre une fois encore le flambeau de la défense des amateurs d'armes. Je pensais que ce qui manquait à notre communauté c'était un élément fédérateur extérieur pour ouvrir la voie et faire de notre fédération un élément représentatif de tous, mais non ce qui manque c'est votre volonté et votre pugnacité. 
 

La DAAA-AVWL à cette prétention d'être un syndicat, le syndicat des amateurs d'armes!


Dans le monde de l'entreprise, il y a les patrons, les syndicats et les ouvriers, les syndicats revendiquent et protègent les ouvriers, mais pour que le système fonctionne les syndicats doivent pouvoir compter sur leurs membres sans cela les représentants syndicaux deviennent des cibles pour le patronat. La DAAA-AVWL à cette prétention d'être un syndicat, le syndicat des amateurs d'armes,mais cela dépend exclusivement de votre volonté. Certains disent que vous êtes des moutons, d'autres que vous manquez de courage et prétendent par conséquent dénier à chacun de nous le droit d'exposer des idées favorables à l'avenir de notre passion, moi je crois simplement que depuis trop longtemps on vous a dit de ne vous occuper de rien, on vous a démotivé!
 

Mes amis m'ont fait changer d'avis, leur combativité était moins ébranlée que la mienne!


En fait, ce sont mes amis qui m'ont fait changer d'avis, alors que j'étais navré et désolé pour le sale coup qui leur est fait, prêt à toutes les compromissions pour sauver leur tête, car c'est distinctement écrit en page 4 de l'avis de suspension " Leur radiation serait demandée à l'AG s'il appert que les personnes citées continuent dans la même voie" en langage moins châtié "Arrêtez votre association et nous vous oublierons".leur combativité m'a fait changer d'avis et poursuivre le travail que je fournis non pas "pour" la DAAA-AVWl mais grâce à l'existence de la DAAA-AVWL. On y revient à cette histoire de coeur et de tripe, je devrais peut-être écouter plus attentivement et mon coeur et mes tripes que de vouloir à tous pris entamer une réflexion sur ce type d'événement désolant plus que fâcheux et peut-être vous aussi devriez vous en faire autant!
 

L'avenir est une page blanche qui reste encore à remplir, des gens doivent travailler à l'avenir de tous sur le long terme et pas exclusivement pour leurs intérêts personnels à court terme!


Nous sommes à la croisée des chemins, vous avez les outils pour écrire une page d'histoire favorable à nos droits, la réussite ou l'échec ne dépendent que de chacun d'entre vous et de votre capacité à mobiliser votre voisin, votre groupe d'amis, votre club, vos présidents et secrétaires de club qui en Mars auront à choisir entrent la terreur ou la démocratie!
 

Je n'ai pas personnellement une vocation de martyr, mon petit bonheur c'est de tirer avec des armes à feu !


20 ans de petits trous dans le noir et de gong en métal qui s'abattent (enfin quand je suis en forme ou chanceux). Croyez-moi, si je me mouille aujourd'hui c'est parce que j'ai la conviction que mes petits plaisirs et les vôtres sont gravement menacés. Je suis membre de l'URSTBF, même si je n'ai jamais été un compétiteur. J'invite les gens à se faire membre d'un maximum d'organisation susceptible de préserver nos droits, mais j'invite ces gens à le faire de manière critique.
 

Critiquer les pouvoirs en place n'est pas illégal et cela résulte même d'une saine appréciation du jeu démocratique!


Les pouvoirs qui refusent la critique et instituent la terreur en guise de dialogue ne démontrent que deux choses de manières certaines. D'abord qu'ils sont incapables de proposer une alternative valable et réfléchie à la critique et ensuite qu'ils ont de leurs fonctions une vision narcissique. Sans un soutien massif et actif de la part de nos milliers de membres inscrits et des milliers d'autres qui se tâtent encore. Je vous affirme qu'il n'y aura pas d'avenir serein pour personne sans une mobilisation de tout le monde.

Eric Blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

Voici le courrier reçu.

 

Si vous ne pouvez visualiser le fichier téléchargez le fichier.

 

11 commentaires

Je partage votre analyse. Les gens qui font cela ne sont pas capable de me représenter.

Honte sur eux!

JM
Invité / lundi 18 octobre 2004 @ 15:36 #1
Qui sème le vent récolte la tempête. vous n'avez que ce que vous méritez.
Les gens comme vous devraient être interdits de tir à vie.
Je soutiens MA fédération.

XXX
Invité / mardi 19 octobre 2004 @ 15:38 #2
@Invité :

Je ne comprend pas votre position!
Cette fédération n'est pas VOTRE fédération de maniére exclusive, elle devrait an contraire être la fédération de tous. Je suis moi même (encore) membre de cette fédération et compte bien y rester.
Les idées que nous avancons visent à ouvrir les possibilités pour tous, c'est pourquoi je n'arrive pas à comprendre cette agréssivité!
Comme vous pouvez le constater ici est un espace de liberté, y compris pour nos opposants.
Cordialement

Eric.
Eric / mardi 19 octobre 2004 @ 15:39 #3
Continuez, marre de payer pour des gens qui nous détestent!

popy
Invité / mardi 19 octobre 2004 @ 15:46 #4
Comme quoi les "proprietaires" de l'URSTBf sont "tolérants" et ouvert à tous.Triste monde.......
Danichou
Invité / lundi 25 octobre 2004 @ 15:40 #5
@Invité :

Notre but n'est pas d'influencer la "gestion interne" de l'URSTBF, mais de faire prendre conscience que la position actuelle d'une partie du CA fragilise l'avenir de l'immense majorité des personnes qui fréquentent les stands de tir du pays (fédéré ou non).
Oui, je pense que si des gens se mobilisent dans leur club ils peuvent influencer le représentant du club pour que celui-ci se montre revendicatif pour la défense des intérêts de tous, ceci ne découle que d'une saine application des principes démocratiques et n'est absolument pas le coup d'état que certains imaginent ou veut faire croire.
Si une forte minorité, voir idéalement une majorité conteste l'attitude du CA de l'URSTBF celui-ci devra prendre acte (et je l'espère conscience) de la nécessité de revoir sa position.
Restant à votre disposition pour toutes informations supplémentaires.
Cordialement

Éric.
Eric / lundi 01 novembre 2004 @ 15:42 #6
Pourquoi les tireurs n'écriveraient-ils pas en masse à l'URSTBf? Cette réaction montrerait bien que les gens ne sont pas d'accord avec la politique de la fédération.
Jean
Jean / lundi 01 novembre 2004 @ 15:43 #7
@Jean :

J'ai partiellement répondu à cela sur le post précédent.
La bonne méthode consiste à interpeller le représentant officiel du club auprès de l'URSTBF qui peut lors de l'assemblée générale faire passer votre message.
Si une majorité de représentants désavoue l'attitude du CA celui-ci ne pourra que changer d'attitude. Le CA n'est pas souverains, il n'est que l'exécutif élu par vos représentants.
Maintenant, si certains veulent écrire ou pétitionner comme cela a été proposé via MP auprès de l'URSTBF c'est le droit de ces personnes. Ce n'est certainement pas une mauvaise chose dans la mesure ou je me demande souvent si la passivité des tireurs n'est pas perçue par une partie du CA de l'URSTBF comme une forme d'assentiment à la politique qu'ils mènent.
Cordialement

Éric.
Eric / lundi 01 novembre 2004 @ 15:44 #8
Si le point concernant le "permis de tir", dans l'article "à propos de la gestion...." s'avère exact, je pense que la fédération URSTBf va sérieusement à l'encontre des intérêts des tireurs belges. Dans ce cas c'est à se demander si les dirigeants de cette fédération ne font pas partie du lobby anti-armes!
Invité / mardi 02 novembre 2004 @ 15:47 #9
Cher Monsieur XXX,auteur du message du 19/10 à 8 h 49,

J'ai bien lu les textes publiés sur ce site à propos du comportement nuisible (involontairement, sans doute) à la cause des tireurs de loisirs adopté par certains membres de ce que nous aimerions être NOTRE fédération.
Il ne me semble pas que les opinions exprimées méritent votre réaction excessive, réaction qui reflète d'ailleurs bien le problème : des personnes comme vous, dotées d'une parcelle de pouvoir, n'hésitent pas à interdire tout et le reste à ceux et celles qui ont (ou pourraient avoir, sait-on jamais)le malheur de discuter la moindre de leurs certitudes.

YYY (en réponse à votre prudente absence de signature, même par un prénom).
Invité / lundi 15 novembre 2004 @ 15:45 #10
@Invité :

Non, ils n'en font pas partie!
Disons que d'autres objectifs que la préservation du droit pour tous motivent leur position. Ce calcul différent vise à préserver le droit de tirer, mais contrairement à la position que je revendique. Une position solidaire entre tous pour la défense de chacun, ils imaginent encore pouvoir troquer davantage de droit pour les sportifs en échange de concessions sur les droits des non sportifs qui ne désirent utiliser que des armes "non exclusivement conçues pour la pratique d'une discipline reconnue". c'est une dangereuse illusion, c'est une semblable illusion qui a scellé le destin des Anglais.
Commettre des erreurs n'est pas un crime, s'obstiner dans ces erreurs, peu le devenir.

Petite note en passant signez vos posts. Ou si vous avez peur de mesure de représailles dans vos clubs, envoyez-moi un mail, je posterais sous mon adresse IP avec un pseudo.
Merci de respecter cette règle.
Éric.
Eric / lundi 22 novembre 2004 @ 15:48 #11

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire