Armes… Aujourd'hui et Hier…


De nos jours, la législation concernant la détention d'armes par de simples citoyens devient de plus en plus restrictive.

Cela est imputable à la pression du lobby "anti-armes" qui est composé d'organisations qui se servent de la désinformation du public comme moyen permettant de restreindre les libertés des citoyens des états dits démocratiques. 

L'exemple le plus souvent utilisé est de prétendre que moins d'armes = plus de sécurité, ce qui évidemment est faux puisque les armes des criminels proviennent de circuits parallèles et illégaux au mépris total de toute loi. 

Dans un passé pas si lointain au contraire, la possession d'une arme était considérée comme normale et ne choquait personne car ni les armes ni le tir n’étaient proscrits mais faisaient partie de la vie quotidienne.

Vers la moitié du 19eme siècle, un armurier français nommé Flobert inventa une cartouche qui porte son nom, et qui est aussi connue comme balle de tir de salon ou aussi tir de chambre.

A cette époque, le tir est une distraction à la mode qui devient un sport pratiqué par de nombreux amateurs dans des espaces privés ou des cafés. On trouve aussi des stands de tir à la carabine Flobert sur les fêtes foraines comme la foire de Liège.

En France, c'est à partir de 1885 que la Manufacture d'armes et cycles de Saint-Etienne éditera son fameux catalogue de vente par correspondance qui demeure aujourd'hui une source unique de documentation pour tout amateur d'arme.

En Belgique c'est en 1889 que la Fabrique Nationale d'Armes de Guerre fut créée par des armuriers liégeois avant de collaborer quelques années plus tard avec le fameux John Moses Browning ce qui marquera le monde de l'armurerie à tout jamais.

La première loi régissant la détention d'armes dans notre pays sera promulguée en 1933, celle-ci sera sera remplacée en 2006 par la loi dite "loi Onkelinx", loi mal ficelée, injuste, votée de façon émotionnelle, qui heureusement aura pu être quelque peu amendée entretemps sur certains points.

Il nous faut donc rester vigilants et mobilisés car si on n’y prend pas garde, ce qui nous reste de liberté sera grignoté petit à petit.


Jacques
Le 12 octobre 2010

 
 

1 commentaire

Jacques,

La plupart des détenteurs ont, d'une part, peur d'exprimer leur opinion, de peur de représailles et, d'autre part, ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Il suffit de voir la réaction sur ce site lorsque certaines affirmations sont faites; la désertification de ce site jusqu'au moment ou nos droits sont de nouveau menacés.

Ma politique est simple :"si tu ne défend pas tes droits, tu les perds".

Il ne faut pas que ce soient toujours les mêmes qui se battent et que d'autres récoltent aussi. Si vous êtes prèt à récolter, vous devez aussi être prèt à subir les foudres de ceux que nous combattons.

Eddy Eagle
Invité / lundi 18 octobre 2010 @ 17:46 #1

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire