Haro sur le Taser !

"La police française aurait provoqué la mort d'un Malien. Celui-ci serait décédé après avoir reçu deux décharges d'un Taser lors de son interpellation." (info du 01/12/2010)

Bien que le Taser ne soit pas un objet qui pourrait se trouver en possession d’un tireur sportif ou récréatif, j’ai été interpellé par cette information. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le Taser est un pistolet à impulsions électriques d'une portée maximum de 10 mètres, destiné en principe à neutraliser sans tuer ni laisser de séquelles physiques.

Le Taser comme toutes les « armes » souffre d'un délit de "sale gueule" et est critiqué pour cela par de nombreuses associations anti-armes telles qu’Amnesty international, qui assure que cette arme met en danger de mort des personnes vulnérables comme les cardiaques, les drogués et les femmes enceintes.

Et voila le travail ! Après avoir diabolisé les armes à feu on s'attaque méthodiquement aux armes dites "non létales" 

Bien qu’il soit possible que la décharge d’un Taser soit dangereuse pour un cardiaque, un drogué ou une femme enceinte, je ne vois pas pourquoi les forces de police utiliseraient le Taser contre eux s’ils ne provoquent ni grabuge ni rébellion.

Nous ne vivons pas dans un monde parfait ou « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", mais il faut laisser faire à la police ce pourquoi elle existe:
assurer la sécurité des honnêtes citoyens et lui en donner les moyens !

Dans notre société, la justice laisse trop de place aux droits des délinquants et à leur hypothétique réinsertion plutôt qu’à veiller à ce qu’ils reçoivent une punition méritée adaptée au délit et qu’ils apportent une véritable réparation aux victimes.
Par contre, le droit des victimes apparaît de plus en plus souvent bafoué, je n'en veux pour preuve que la libération pour une erreur "technique" d'un vitrioleur en attente de jugement ou du placement en IPPJ de mineurs meurtriers. Que penser de la souffrance infinie des victimes marquées à tout jamais dans leur chair et dans leur âme.

La police doit donc maintenant prouver qu'elle a agit en état de "légitime défense" car la parole des délinquants a souvent plus de poids que la parole des policiers.

C’est pourquoi la société Taser vient de créer un nouveau modèle équipé d’une caméra qui se déclenche dès que le pistolet est activé. Toutes les actions du Taser sont filmées et gardées en mémoire, date, heure, durée. Aucune contestation des circonstances de l’intervention ne sera donc possible. 

A quand une caméra intégrée aux armes de poing et d’épaule tant que l'on y est ?

Big Brother is watching you ! Oui l’écrivain George Orwell avait raison !

Jacques
01/12/2010

 
 

3 commentaires

Jacques,

Je suis contre l'utilisation du TASER par les forces de l'ordre. Et la raison est très simple. Un être humain en uniforme pense qu'il est le maître et donc tout lui est permis. Il vous donne une injonction et si vous estimez que vous êtes dans votre droit et qu'il abuse de ses pouvoirs et vous discutez, vous êtes immédiatement électrocuté (de toute façon cela ne tue pas donc allons-y gaiment!). Je vous invite à visionner sur youtube les centaines d'abus commis par la police au Canada et aux USA. La police en Europe n'est pas meilleure qu'en Amérique du Nord.

Les gens qui disent que si vous n'avez rien à vous reprocher, vous n'avez pas rien à craindre, se trompe énormément (c'est de la foutaise!).

L'idée du Taser était bonne au départ mais comme toujours l'être humain en a abusé.

Eddy Eagle
EddyEagle / jeudi 02 décembre 2010 @ 17:48 #1
Il y a certainement des abus comme dans tous les domaines. Mais il est pour le moins bizarre que sur youtube, on ne voit que quelques +- 100 cas de dérives (pour 2 pays USA + Canada qui font quelques millions de personnes)et qu'on n'y voit jamais d'interventions nécessaires où le choix était soit le taser ou la balle!
Il est vrai que c'est moins passionnant pour le public...quand on ne peut pas critiquer les forces de l'ordre.
De plus, les courageux "cameramans" ne filment que ce qui les intéressent et il est très rare de voir les débuts des affaires qui ont amenés l'utilisation du taser.
Chris / jeudi 16 décembre 2010 @ 17:49 #2
Eddy Eagle,

je suis à la fois d'accord avec vous et d'un autre côté, je me demande ce que les forces de l'ordre ont encore le "droit" de faire aux yeux des mentalités actuelles à la mode.
Comme disait je ne sais plus qui, une société a la police qu'elle mérite, un policier en Belgique peut se faire cracher à la gueule et devrais encore dire merci tout en se confondant en excuses.
Des abus, il y en a sûrement, OK, mais il faut arrêter d'imaginer que l'on puisse faire respecter l'ordre et la sécurité à coups d'eau bénite et de bouquets de fleurs.
Le taser n'est pas plus "cruel" ou dangereux qu'une bonne dose de spray OC en pleine poire d'un cardiaque ou d'une femme enceinte et les effets s'atténuent certainement 100 fois plus vite.
Le secret réside dans le fait qu'un représentant des forces de l'ordre ne doit pas se croire tout permis, d'accord, mais un citoyen ne devrait pas non plus se croire, de plus en plus systématiquement, plus tout permis qu'un policier.
QUID ?????
Invité / samedi 15 janvier 2011 @ 17:50 #3

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire