Une étude de l’Université de Harvard révèle le lien étonnant entre les armes à feu, la criminalité et le contrôle des armes.



Voici quelques faits relatifs aux armes ou « GUN facts » pour les anglophones.



Au cours des 20 dernières années, les ventes d'armes à feu ont absolument explosé aux USA, mais les homicides avec armes à feu sont diminué de 39 % durant cette même période et «les autres crimes avec armes à feu" ont baissé de 69 %.

 

 

 

Presque chaque fusillade de masse qui a eu lieu aux États-Unis depuis 1950 a eu lieu dans un État avec des lois strictes de contrôle des armes à feu.


A une exception près, chaque fusillade de masse aux Etats-Unis depuis 1950 a aussi eu lieu dans des endroits où les citoyens ont interdiction de porter des armes.

 

"Zone sans armes" 

Procure aux meutriers de masse un nombre garanti

de victimes désarmées...

 

Les États-Unis est le pays dans le monde qui compte le plus de détention de fusils, et pourtant il est seulement 28e dans le monde au niveau des meurtres avec armes à feu pour 100.000 habitants.

Le taux de crimes violents aux États-Unis a en fait diminué en passant de 757,7 crimes pour 100.000 habitants en 1992 à 386,3 pour 100.000 habitants en 2011.
Au cours de cette même période, le taux d’homicides est tombé de 9,3 pour 100.000 à 4,7 pour 100.000.

Dans l'ensemble, les armes aux États-Unis sont utilisées 80 fois plus souvent pour prévenir le crime plutôt que pour tuer.



Malgré l'interdiction très stricte sur les armes à feu au Royaume-Uni, le taux global de crimes violents au Royaume-Uni est d'environ 4 fois plus élevé qu'il ne l'est aux États-Unis.

Le Royaume-Uni est-il un exemple à suivre ?

Le Royaume-Uni compte environ 125 % de plus de victimes de viol pour 100.000 personnes par an que les États-Unis.
Le Royaume-Uni occupe le quatrième rang concernant le taux de cambriolage dans l'UE.
Le Royaume-Uni a aussi un des taux global de criminalité les plus élevés dans l'Union européenne (2eme rang)

 

En Australie, les meurtres par armes à feu ont augmenté de près de 19 % et les vols à main armée d'environ 69 % après qu’une interdiction des armes à feu a été instituée.

 

La ville de Chicago a les plus strictes lois sur les armes aux Etats-Unis.
Le taux de crime est-il réduit pour autant ?  Pas du tout ! 

Le taux d’homicides à Chicago était d'environ 17 % plus élevé en 2012 qu'il ne l'était en 2011.

 

 

 

Après que la ville de Kennesaw, en Géorgie (USA) a adopté en 1982 un arrêté imposant aux habitants de posséder au moins une arme à feu et des munitions dans le but d’“assurer la sécurité et le bien-être général de la ville”. le taux de criminalité a chuté de plus de 50 % ils ont connu une baisse de 89 % des cambriolages.



Une dernière question à se poser:

Pourquoi les gouvernements veulent-ils à tout prix défendre à leurs citoyens de posséder des armes ?

L'histoire nous apprend que chaque génocide a toujours été précedé par le désarmement des citoyens.

 

Troupes obéissant aux ordres...

 

Citoyens obéissant aux lois sur les armes...

 

Selon Gun Owners of America, durant le 20e siècle des gouvernements ont exterminé plus de 170 millions de leurs propres citoyens . La grande majorité de ces personnes avaient été désarmés auparavant par leurs propres gouvernements.

 

Enfin, une citation de Thomas Jefferson (3eme président des Etats Unis et rédacteur de la déclaration d'indépendance)

« La raison la plus convaincante pour laisser au peuple le droit de détenir et de porter des armes est, in fine, de se protéger de la tyrannie de leur gouvernement »    

 

 

Les commentaires sont fermés.