Quelques faits intéressants qui font également partie de la réalité :

Mi-janvier un garde du corps de Michael Moore a été arrêté sur l’aéroport de New-York pour port d’arme illégal. Son permis de port d’arme n’était pas valable dans cette ville. En soi un petit incident, à part que de cette façon il a été mis à jour que Michael Moore, ce « chevalier blanc » qui critique le peuple américain sur sa « culture de la peur » et son « obsession » pour les armes vit lui-même la même vie qu’il critique. Vous savez, cet air de : »les autres ne peuvent pas, mais moi bien…… » !

Toujours à New-York, l’hebdomadaire TIME MAGAZINE a fait une enquête, il y a quelques années, auprès des plus fervents défenseurs des lois très restrictives sur les armes dans la ville pour « augmenter la sécurité », d’où il est ressorti que 75% des intéressés avaient demandé et obtenu un permis de détention d’arme. Vous savez, cette mentalité de : »Les autres ne peuvent pas, mais nous bien….. ». Entre-temps New-York est une des villes ayant le taux de criminalité le plus élevé des Etats-Unis.

Jusqu’à ce jour, nous n’avons pas encore connaissance de noms de personnes de l’entourage d’Adolf HITLER qui ne possédaient PAS d’armes après l’interdiction de possession d’armes pour les particuliers en 1935. Vous savez, cette mentalité de : » Les autres pas, mais nous bien…. » Nous savons bien aujourd’hui pour quelles raisons !

Aux E.U., lors d’un vote au 29 septembre 2004 le parlement national a rejeté un décret, voté par le « Disctrict of Columbia », reprenant des directives encore plus sévères sur la détention d’armes par les particuliers (DC avait pourtant déjà la législation la plus restrictive du pays depuis les années 70). Ce décret était bizarre car la ville de WASHINGTON DC est déjà la ville proclamée « la ville comptant le plus de criminalité des E.U » ces 14 sur 15 dernières années ! Dans 38 autres états, par contre, les lois ont été assouplies, entraînant une baisse généralisée de la criminalité !

Le SUNDAY TIMES du 16 janvier 2005 a publié un article disant que le nombre annuel de crimes exécutés à l’aide d’armes, a doublé depuis 1997 (l’année où une loi sur la détention d’armes excessivement restrictive avait été votée et mise en application) en Grande-Bretagne. Au total 3995 personnes ont été blessées par armes entre avril 2002 et mars 2003. Chez les blessés grave 1/3 l’était par armes à feu de poing. Les premiers chiffres de 2004 indiquent une continuation de l’augmentation des cas. Le gouvernement est inquiet parce qu’il avait promis une augmentation de la sécurité après l’introduction d’une loi drastique sur les armes. De plus, le gouvernement prône actuellement la possibilité de légitime défense au domicile, même avec des armes à feu, face à la flambée de cambriolages avec violence ! 

En Italie, où la loi sur les armes est plus sévère que chez nous, la MAFFIA aurait, suivant nos journaux, un chiffre d’affaires 2x plus grand que FIAT, du aux diverses pratiques commerciales ILLEGALES, dont le TRAFFIC D’ARMES. Sans autre commentaire.

En Belgique le nombre de suicides est un des plus élevés de l’Europe avec seulement un petit pourcentage à l’aide d’armes à feu. Apparemment, il ferait de moins en moins bon de vivre dans notre pays avec ses interdictions de plus en plus nombreuses et ses droits de moins en moins évidents (voir le nombre élevé des jeunes suicidaires, sans espoir d’avenir convenable). La possession d’armes ne joue pas un rôle significatif dans ces actes de désespoir.

Dans notre pays et dans toute l’Europe des personnes immigrent d’autres pays et donc d’autres cultures, où la possession d’armes à partir de 16 ou 18 ans fait souvent partie de la caractéristique culturelle. Dans ces cultures les règlements de compte « pour l’honneur » ou par vengeance sont souvent socialement acceptées (annuellement des centaines de femmes sont tuées parce qu’elles auraient « déshonorées la famille »). Cette caractéristique culturelle est importée dans notre société, ce qui entraîne une hausse de la criminalité. Nos dirigeants ont tendance à vouloir durcir les lois (notamment celles sur la détention d’armes légales) et de restreindre d’avantage nos libertés pour freiner cette évolution. Ce qu’ils oublient malheureusement, c’est que ces personnes utilisent des armes illégales, ce qui fait que ce n’est que la population d’origine qui est touchée par ces lois, sans que le problème ne soit résolu. 
 

Une approche plus spécifique d’intégration de nos hôtes dans notre culture pacifique serait plus appropriée qu’une restriction de nos libertés.


De ce qui précède, certains pourraient vouloir conclure que nous plaidons pour une possession généralisée d’armes. Pourtant, rien n’est moins vrai. La possession d’armes doit certainement être encadrée par des lois, seulement, des lois trop restrictives entraînent d’une façon certaine le contraire du but envisagé (c.a.d. une plus grande sécurité). 

Les quelques faits énoncés ci-dessus ne sont qu’une illustration comme confirmation qu’ »il n’est pas aussi simple d’instaurer des interdictions pour résoudre des problèmes ». Dans la majorité des cas la solution se trouve dans un tout autre domaine que celui qui est concerné et pour une grande partie dans le domaine social, qui dépend lui-même du climat économique. Les chiffres sur la criminalité japonaise sont très éducatifs à ce sujet : la hausse des chiffres de la criminalité sont en parfaite concordance avec la diminution de la croissance économique.
 

La paix n’est qu’un équilibre fragile entre pouvoirs. La liberté est une condition pour garder cet équilibre.

 

SALUTATIONS AMICALES


DANIEL BEETS

 

2 commentaires

Wezembeek-Oppem le 14 fevrier 2005

Messieurs,

Concerne : réaction sur votre article sur la modification de la loi sur les armes, le projet
« Onkelinx »

C’est avec étonnement que nous avons lu les motivations évoquées pour la proposition de la nouvelle loi sur les armes par la Ministre de la Justice Onkelinx.

En effet, depuis 1991 toutes les transactions d’armes légales faisant l’objet d’un transfert de propriétaire doivent obligatoirement être enregistrées au registre central des armes qui doit tenir un suivi de la traçabilité de toutes ces armes concernées. Ces armes sont ne sont donc aucunement en « vente libre », mais elles sont bien sous contrôle permanent !
De ce fait, il est irréaliste de croire que, en modifiant la loi, à part quelques exceptions, la majeure partie des armes illégales sera déclarée. De par leur nature, les criminels ne deviendront pas plus civiques par une loi qui ne les touche quand même pas !

Autre fait marquant : les conseillers de Madame Onkelinx se contredisent : Monsieur René Salm attribue la prolifération des armes illégales à l’effondrement du bloc soviétique et le GRIP trouve la provenance des armes illicites directement dans le marché légal !

Le nombre d’armes à feu légalement détenues n’a, dans le fond aucune importance, vu que les +/- 400.000 détenteurs d’armes légaux sont, à part quelques rares exceptions (qui doivent bien évidemment être sanctionnées), des personnes civiques et responsables.

Il est très dommage que le Ministère de la Justice ne prend pas des mesures contre le marché illégal d’armes venant des pays à conflits étrangers et qu’il se rabat sur les détenteurs légaux d’armes qui eux ne posent pas de problèmes pour la sécurité publique.

Nous sommes tout à fait conscients qu’un problème de sécurité se pose, mais les pays qui ont pris les mêmes mesures ( entre autres la Grande-Bretagne et l’Australie) ont vu leur criminalité augmenter !

Un ciblage réaliste et concret s’impose, sinon le gouvernement tire à côté de la cible !


DANIEL BEETS
VICE PRESIDENT
GSM : 0498/54.54.55
E-MAIL : daniel_beets@telenet.be
CHEMIN D’OUDERGHEM 41
1970 WEZEMEBEEK-OPPEM
r les armes dans LE SOIR et la DH
Daniel / lundi 14 février 2005 @ 09:58 #1
Fait étonnant dans la nature humaine est que notre espèce essaye de se montrer toujours plus belle que la réalité. Accepter nos faiblesses ou nos côtés négatifs devrait faire partie de notre capacité de créature nantie de raison. Eh bien, non, nous ne sommes pas comme çà! Nous voulons toujours faire croire aux autres que nous sommes plus beaux, plus intelligents, plus mûrs etc, etc.... Seulement, dans le fond nous sommes tous similaires, avec nos capacités, mais également avec nos faiblesses. Le seul hic, c'est que les personnes qui nous dirigent, risquent de nous mettre dans des situations désastreuses par leurs gestion de camouflage, car ils risquent de perturber l'équilibre naturel des choses autour d'eux. A nous de leur ouvrir les yeux pour attirer leur attention sur leurs dérives.
Jean
Jean / lundi 21 février 2005 @ 09:59 #2

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.