Même si je ne connais pas le degré de démocratie et de liberté qui a court dans ce pays Africains, il me faut quand même constater qu'une fois encore ce sont les civils détenant légalement des armes qui sont injustement pris pour cible.

La traduction française est dessous.

« <http://www.zwnews.com/issuefull.cfm?ArticleID=12207> » a écrit:

Police at the weekend said they were revoking licences for all automatic rifles and some types of pistols and said civilians owning such weapons had until today to surrender them. The law enforcement agency did not give reasons for the action but warned Zimbabweans that they could be prosecuted for failing to hand in their guns. A statement issued by the police read in part: "Police would like to advise members of the public that firearm licences of the following self-loading weapon: G3, FN 7.62mm rifles and scorpion pistols have since been revoked in terms of Sub-Section 7 of Section 6 of the Firearms Act (Chapter) 10: 09) . . . possession of the above-listed firearms is now unlawful." Home Affairs Minister Kembo Mohadi, in charge of the police, could not be reached for comment on the matter yesterday. 



La confiscation de toutes les armes détenues par les civils a été ordonnée au Zimbabwe: la police a dit qu'elle révoquait toutes les autorisations pour tous les fusils automatiques et certains types de pistolet. La déclaration a été faite pour que les civils détenant ces armes abandonnent leurs armes, la date maximum de remise était ce 06 juillet 2005. 

Les forces de police n'ont pas donné de raison justifiant cette action, mais ont prévenu les citoyens qu'ils risquaient des poursuites en justice s'ils n'obéissaient pas. Désormais: "les fusils G3, FN en 7.62 et les pistolets Skorpion sont révoqués de la sous-section 7 de la section 6 de la loi sur les armes à feu. la possession des armes sus-mentionnées est désormais illégale" le ministre en charge des affaires internes, responsable de la police, n'a pas pu être joint pour avoir ses commentaires sur le sujet.

On ne parle pas d'indemnisation, c'est d'un coup de force des autorités qu'il est question. L'ONU une fois encore est derrière cette action. Cette institution supra nationale démontre une fois de plus que loin de se soucier des populations et de leurs droits, elle vise à instaurer une forme de gouvernance mondiale en légitiment les dictatures et autres pouvoirs forts.

Nous aurions bien tort en Belgique de nous croire tellement à l'abri de cette forme d'arbitraire. Ne nous voilons pas la face, lorsque des politiciens professionnels soutiennent des textes antiparme, ils le font en référence à des directives supranationales.

Cet article a été posté sur le site par une personne souhaitant rester anonyme.

Eric Blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

2 commentaires

La sécurité du citoyen honorable ne peut en aucun cas augmenter par la suppression des armes chez ces personnes-là. Une fois de plus nous voulons souligner que le danger pour la sécurité ne se trouve QUE DANS LA POSSESSION D'ARMES ILLEGALES PAR DES CRIMINELS!!!!
L'explosion de bombes à LONDRES, capitale d'un pays qui a banni les armes en priorité démontre que ce genre de mesures n'arrête pas les malfaiteurs dans l'exécution de leurs actes bas.
En Afrique, la situation n'est pas différente qu'en Europe. Ce n'est pas en désarmant les citoyens honorables que les conflits seront diminués ou évités. La seule conséquence de ces actions est que la population sera encore plus facilement massacrée par les bandes de criminels armés. L'ONU est pour une partie composé par des représentants de pays totalitaires et dictatoriaux, ce qui explique leur hargne à désarmer tous les citoyens. Il est très dommage que les pays occidentaux se laissent entraîner dans des logiques simplistes qui sont dangereuses pour la sécurité des citoyens honorables et qui ne touchent en rien les criminels!!
Daniel / dimanche 10 juillet 2005 @ 13:50 #1
rappelons seulement quelques points d'histoire récente, répétition d'événements historiques plus lointains. Le drame au darfour est en fait l'affrontement entre une population totalement désarmée, massacrée et déplacée et donc inapte à se défendre, et une population armée, elle, parce qu'elle constitue l'émanation d'un Etat, qui s'est octroyé le monopole de détention d'armes, conformément à la vision onusienne. Le massacre de Srebrenica , dont on fête aujourd'hui les 10 ans, qui ne sont que celui d'innocents désarmés et placés en zone de sécurité de l'ONU, massacrés par une armée émanant d'un Etat souverain, seul à pouvoir légitimement détenir des armes selon cette même vision onusienne. Clairement, le monopole de la détention d'armes par les Etats/pouvoir politique est la pire des situations, génératrice d'abus et de conflits, comme l'a montré tant de fois, et de façon abominable, notre histoire récente et moins récente.
Invité / lundi 11 juillet 2005 @ 13:50 #2

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.