(Belga)

WASHINGTON 30/07 (BELGA/AG) = Le Sénat américain a adopté vendredi un texte de loi protégeant les fabricants d'armes à feu et les armuriers de poursuites au civil par des victimes de crimes, leurs familles ou des autorités locales. Ce texte de loi, qui avait le soutien de la Maison Blanche, a été approuvé par 65 voix contre 31 juste avant la fin de la session parlementaire d'été. Il devrait recueillir sans problème la majorité à la Chambre des Représentants. Une partie de l'opposition démocrate au Sénat a voté avec la majorité républicaine en faveur de cette loi, décrite par ses opposants comme un cadeau à la National rifle association (NRA), le puissant lobby des armes à feux. La Constitution des Etats-Unis garantit le droit de Américains à posséder des armes à feu. (BVH)




 

 

On peut comprendre l'amertume du lobby anti-arme et le fait que ce type d'information, si elle venait à être commentée dans la presse généraliste européenne, serait présenté de manière négative.

 


Sans commentaire. On peut comprendre l'amertume du lobby anti-arme et le fait que ce type d'information, si elle venait à être commentée dans la presse généraliste européenne, serait présenté de manière négative. Néamoins, ce genre de décision est de nature à garantir les droits des investisseurs. 

 

 

 

 

Cette décision conforte aussi les amateurs d'armes américains dans l'idée que l'état ne va pas utiliser l'appareil législatif pour les dépouiller de leurs biens.

 


Les amateurs d'armes européenne et belge en particulier, ne désireraient rien de plus que la certitude de ne plus avoir à subir des attaques politiques infondées de la part des politiciens médiocres qui ne cherchent qu'a faire parler d'eux. La plupart des rédacteurs estiment à juste titre que la fracture entre les USA et l'Europe grandit chaque jour davantage. Je partage cette analyse. Là où je diverge et là où une majorité silencieuse diverge, c'est dans l'interprétation que la politique en Europe serait un politique visionnaire de progrès. Rien, aucun paramètre qu'ils soient économique, social, politique ou de sécurité n'indique que l'Europe soit en progrès dans aucun domaine. 

 

 

 

 

 

 

Par contre, à coup de réforme légale, chaque jour une part de nos libertés se dissolvent dans la grande marmite du politiquement correct.

 


L'avenir appartient aux citoyens faut il encore que ces derniers aient la volonté de s'informer et de désaprouver les manoeuvres politiciennes de bas étages.


Eric Blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

 

 

 

Les commentaires sont fermés.