Cercle de tir Multicalibre de Henuyere, une visite d'information.

Rédigé par Eric - 21 mars 2005

 

Le CTM est un club de tir privé, installé dans un ancien hall industriel.



Ce club indépendant, fondé en 1992, rencontre un grand succès de fréquentation et avec environs 700 membres est un des clubs majeurs en Wallonie. 11 lignes de tir à une distance maximum de 50m, une équipe dynamique qui soutient toutes les formes de tir en ce et y compris les tirs ludiques. Le club dispose d'une équipe orientée vers la pratique de l'IPSC/TSV.
 

Ce club illustre totalement notre vision des pratiques de loisir liées à l'usage d'armes à feu!


C'est un euphémisme que de le dire, ce club illustre parfaitement notre définition des pratiques de loisir liées à l'usage d'armes à feu par des non-compétiteurs déclarés. Une utilisation responsable dans une infrastructure sécurisée. Ce club démontre qu'une gestion responsable et un souci de la sécurité pour chaque membre le fréquentant ne sont en rien incompatibles avec l'indépendance et le respect de la liberté de chacun.





À juste titre, les membres et la direction de ce club ont une lecture inquiète du projet de madame Onkelinx (PS). C'est guidé par ce souci, qu'ils ont entrepris de démarcher les acteurs politiques régionaux pour obtenir des réponses et donner leur analyse du présent projet de loi.





Madame Jacqueline GALANT, Bourgmestre de Jurbise et Députée fédérale (MR) ayant accepté l'invitation de membre de ce club, ceux-ci m'ont invité à venir m'asseoir à la table pour expliquer la position de notre association à madame Galant. L'occasion était belle aussi de pouvoir engager la discussion avec les amateurs d'armes présents ce jour-là. L'invitation m'est parvenue fort tard, j'ai fait l'impossible pour pouvoir être présent à cette réunion d'information et je ne le regrette pas. Le dialogue était ouvert et franc et Madame Galant a pu prendre des notes, visiter les installations du club et obtenir des informations qui éclairent d'un jour différent la réalité du monde des amateurs d'armes. Une réalité qui parfois est diamétralement opposée à la vision partisane et caricaturale que madame la ministre de la Justice à de notre monde, vision qui est largement celle dispensée par le lobby anti-arme faut-il encore le rappeler..
 

Cette initiative est incontestablement profitable et mériterait d'être répétée par d'autres clubs et avec d'autres politiciens!


Cette initiative est incontestablement profitable et mériterait d'être répétée par d'autres clubs et avec d'autres politiciens dans le même esprit d'ouverture et de tolérance des avis de tous. Notre communauté manque de visibilité vis-à-vis du citoyen lambda, vis-à-vis des médias et bien sur du monde politique, cet état de fait est un lourd handicap dans notre capacité à défendre nos droits. Un autre effet pervers de ce manque de visibilité est que le nombre de personnes impactées par une réforme légale semble minime. C'est faux évidement le nombre de personnes qui auront à subir un impact négatif suite à l'implémentation de cette loi si celle-ci passe dans sa totalité sera très important. Les politiciens qui seraient tentés de soutenir ce projet liberticide doivent percevoir que le risque électoral sera lourd et que l'alibi de la lutte contre la criminalité et de la mise en conformité de la législation belge avec le décret européen qui sert de justificatif au dépôt de ce projet n'est pas une information pertinente. Cette analyse est aussi valable quant à la sous-estimation de l'impact économique négatif qu'un projet tel que celui produit par madame Onkelinx risque de générer en terme financier et en terme d'emploi.
 

Une bonne chose que cette rencontre et la preuve qu'une partie du monde politique souhaite rester en prise avec la réalité vécue par les citoyens.


De plus en plus de gens aujourd'hui sont dégoûtés par la politique. Cette apolitisation croissante de notre société représente un vrai danger pour la démocratie. Je ne suis pas naïf, cette rencontre n'est pas la solution unique et absolue à nos problèmes, mais au moins madame Galant est-elle à présent mieux informée sur le sujet des armes à feu et peut-être ce surplus d'information fera la différence quand au dépôt ou au vote des amendements qui ne manqueront pas d'être déposés contre le projet Onkelinx.

Eric Blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

Amnesty international conférence débat.

Rédigé par Eric - 08 mars 2005

J'ai appris ce midi que l'organisation Amnesty international organisait à Bruxelles une conférence-débat sur la problématique de la violence dans les ménages et que la problématique des armes allait être évoquée au cours de ce débat.

Sur le coup et vus le nombre limité de place disponible (60 places). Place disponible exclusivement sur pré enregistrement obligatoire, selon les informations que j'ai récolté. Je me suis dit à quoi bon faire le déplacement. En effet, le nombre d'homicides, intra conjugal avec arme à feu détenue légalement, est en Belgique absolument insignifiants. Pour resituer les valeurs sur +-600 homicides annuels, 325 sont commis avec une arme à feu et sur ces 325 homicides par armes à feu, moins de 10 sont commis par des armes détenues légalement. Même en imaginant qu'une victime sur deux soit une femme cela donnerait 5 cas. Nous sommes ici dans le domaine de l'estimation puisqu'aucune statistique fiable n'est disponible sur le sujet. Ce qui est absolument certain c'est que le fait de lier la mortalité des femmes suite à des faits de violence à l'intérieur du couple à la présence d'une arme légale est totalement fallacieux.

J'en serais resté là, si un dirigeant Francais d'une association de défense du droit des tireurs ne m'avait fait suivre ceci.

S’appuyant sur un rapport d’Amnesty International, Oxfam et du RAIAL (Réseau d'action internationale sur les armes légères) sur la violence contre les femmes dans le monde, principalement par les armes. 

<http://www.newspress.fr/pro/aff_comm.asp?ver=2&communique=FR157158&logo=¬InPopup=1&css=http://www.newspress.fr/pro/partenaires/style_5.css

La dame déclare au Canada : « le contrôle des armes donne des résultats ». 
« le taux global d'homicides par armes à feu a baissé de 15 % entre 1995 et 2003, tandis que le taux de ces homicides frappant des femmes a chuté de 40 % au cours de la même période. 
Selon Wendy L. Cukier, de l'Université Ryerson à Toronto, un lien peut être clairement établi entre ces baisses et le contrôle des armes à feu au Canada, puisque les autres formes de violence envers les femmes, comme le recours à l'arme blanche et la force physique, n'ont pas connu une telle baisse. » 
Voir : <http://www.radiocanada.com/nouvelles/Index/nouvelles/200503/07/008-Femmes-Controle-Armes.shtml

Mais elle rajoute, répétant béatement ce qui est écrit dans le rapport : 
« Le rapport révèle qu'en France et en Afrique du Sud, une femme sur trois tuée par son conjoint l'a été par balle. » 
Pour l’ Afrique du Sud, je ne sais pas. Mais pour la France. 
1/ le nombre d’homicides par armes à feu est inconnu du ministère de l’Intérieur. 
2/ selon les associations françaises de défense des droits de la femme : 70 femmes seraient tuées par an par leurs « compagnons » (maris, etc.) 
J’ai téléphoné cet après-midi (8/03/05) à plusieurs associations françaises, aucune n’avait de statistiques sur le nombre de femmes tuées par armes à feu (ni par un autre moyen), elles suivent seulement le type de violence (meurtres, coups, viols, etc.). Mais : 
a) Mes interlocuteurs ont convenu que s’il y avait eu un tel ratio 1/3 de d’homicides par armes à feu cela aurait attiré leur attention. 
b) Qu’elles travaillaient essentiellement sur les données de l’ENVEFF (enquête sur la violence sur les femmes) 
Voir : http://www-les-lundis.ined.fr/textes/jaspard-brown2.pdf#search='Enquête%20nationale%20sur%20les%20violences%20envers%20les%20femmes%20en%20France' <http://www-les-lundis.ined.fr/textes/jaspard-brown2.pdf

On y peut lire, dans le chapitre « Les agressions physiques depuis l’âge de 18 ans. » 
<< Parmi les 6970 femmes interrogées, 17% ont subi des agressions physiques après l’âge de 18 ans : 14% ont subi des «gifles, coups ou autres brutalités physiques», et 5% des répondantes ont été victimes de «menace avec une arme ou un objet dangereux, tentative de tuer ou d’étrangler», >> 

Commentaires : 5 % d’agressions avec une arme quelconque, par destination incluse, et 33 % d’homicides par armes à feu ! 
En France il y a environ 1000 homicides/ an (la majorité à main nue), dont environ 20 % à 25 % par armes à feu, 38 à 39 % des victimes d’ homicides par armes à feu sont des femmes(source INSERM) 
En 1999, dernière année connue, il y aurait eu 155 décès du à un homicide par armes à feu en France, 95 hommes et 65 femmes dont 51 de plus de 15 ans ! Si un tiers des 70 femmes victimes de violence conjugale sont tuées par armes à feu, près de la moitié des auteurs de crimes par armes à feu sur des femmes seraient leurs compagnons. Peu crédible. 

Il serait souhaitable que nos amis canadiens vérifient les données concernant le Canada. 
Le nombre de décès par arme à feu diminuerait, c’est peut-être dû à la compétence des médecins.
Fin du texte transféré :
 

Réflexion, comme par hasard des organisations partout dans le monde reprennent des données qu'une analyse sommaire révèle fausses. Le but de cette désinformation, de cette propagande (je n'ai pas d'autres mots pour qualifier cela) est clairement de fausser le débat politique. Les groupes de pression favorable à l'abolition du droit des armes dans les démocraties occidentales sont tous chapeautés par une organisation proche de l'ONU. Lorsque l'on voit le degré de corruption qui atteint les plus hautes sphères de cette organisation. Lorsque l'on réfléchit que cette organisation abrite une majorité de pays qui ne sont pas des pays démocratiques. Je pense qu'il faut légitimement s'inquiéter de voir des organisations honorables comme Amnesty servir de paravent vertueux aux idées extrémistes dispensées par des organisations qui non seulement ne sont en rien démocratique,mais qui en sus dissimule le but véritable de leur manoeuvre.

Le ratio expliqué par Hervé pour démontrer la manipulation de l'information sur les statistiques française est largement transposable à la Belgique.

Je vous propose un petit jeu annexe, à partir du mercredi 09 mars combien de journaux belges vont reprendre l'information fausse de la conférence d'Amnesty et combien vont analyser et se rendre compte de l'absolue irréalité des chiffres avancés.


eric blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

Article dans le journal le Soir du 5 Mars.

Rédigé par Eric - 05 mars 2005

 

Hier, l'avant-projet de loi est passé au conseil des ministres.


Presque en catimini, à un point tel que ce matin savoir si le projet était oui ou non approuvé relevait de la mission presque impossible. Personne ne voulait se mouiller sur le sujet.

Le journal le Soir dans son édition du samedi 5 mars 2005 se fendait de deux colonnes en page trois sur le sujet. 

Au fur et à mesure que je lisais cet article, j'ai senti monter en moi un sentiment d'exaspération, comment peut-on encore oser publier autant d'inexactitude en aussi peu de place.

Il fut un temps ou j'aurais écrit à la rédaction pour signaler les nombreuses erreurs énoncées dans l'article, mais comme la rédaction du Soir ne publie pas souvent les interpellations de cette nature, autant faire l'économie d'un timbre. Je comprends que le journal le Soir n'a pas la possibilité matérielle de vérifier l'ensemble des informations données lors d'une conférence de presse, mais un minimum de vérification s'impose.
 

Arme en vente libre, ce sera bientôt fini !

Cela commence fort, je ne savais pas que le commerce des armes à air allait être interdit! Non, en fait, c'est évidemment du commerce des armes déjà réglementées que la proposition de la ministre prétend s'occuper. Que les truands se rassurent grâce à Madame Onkelinx, non seulement la prison leur sera épargnée pour les peines de moins de six mois, mais ils pourront continuer à s'approvisionner en outils de travail sur le marché noir puisqu'en pratique le commerce illégal est la seule chose à laquelle madame la ministre ne s'attaque pas.
 

La législation de 1933 est complexe, disparate et permissive !

La législation de 1933 était un modèle de lisibilité, le citoyen savait exactement et ces droits et ces devoirs. Ce sont les multiples modifications de tâcherons politiques qui ont complexifié la lecture de la loi. Permissive, aujourd'hui pour acquérir une arme et l'utiliser, il faut:
avoir un certificat de bonne vie et moeurs vierge,
s'inscrire dans un club de tir,
passer un examen théorique,
passer un examen pratique,
être convoqué au commissariat de police,
subir une visite domiciliaire,
acheter un coffre, attendre entre 3 et 6 mois pour obtenir le document d'achat.
Qualifier cette succession de brimades de permissivité, c'est de l'incompétence ou de la grossièreté gratuite.

Les armes de chasse et de sport sont en vente libre !


Faux, sauf pour les armes à air.

Il est établi que la détention d'armes de ce type (chasse ou sport) favorise la délinquance d'ordre privé !

J'ai failli m'étrangler. C'est établi? Mais par qui? Tous les chiffres prouvent le contraire. Les exemples britanniques, australiens, américains, suisses, finlandais prouvent le contraire. Je fréquente les stands de tir du monde entier depuis 20 ans, les amateurs d'armes sont des gens qui ne posent aucun problème en terme de sécurité, c'est un fait. La population qui détient des armes légalement en occident est proportionnellement moins impliquée dans les crimes de sang, dans les faits de violence. Même le taux de suicide des détenteurs légaux d'armes est moins élevé que la moyenne nationale. C'est un mensonge, un énorme mensonge.

Deux types d'armes seulement!

En gros les armes autorisées inscrites sur une liste et toutes les autres qui seront prohibées par défaut. Le fait qu'une personne détienne peut-être une arme qui demain sera prohibée et que cette personne n'aura d'autre choix que d'abandonner son bien légalement acquis ne pèse pas lourd sur la conscience de madame Onkelinx qui dans son projet à déjà prévus d'aggraver lourdement les peines pour les honnêtes citoyens qui refuseraient de lui abandonner une partie de leur patrimoine. Comme c'est social, comme c'est honnête.
 

Renouvellement des autorisations, tous les cinq ans!


En fait, vous n'êtes plus propriétaire, seulement locataire de votre bien.

Port d'arme soumis à examen psychiatrique et délivré par le gouverneur de province!

Ce qu'il faut comprendre c'est que les gens qui portent une arme sont de grands malades mentaux, incroyable on se croirait en Union Sovietique dans les années septante les dissidents ne sont plus emprisonnés, ils sont confiés aux institutions psychiatriques du pays. Délivré par le gouverneur de province c'est déjà le cas preuve que madame la ministre maîtrise le sujet.

Toutes les armes seront fichées!


C'est déjà le cas, c'est le cas depuis 1933. Le gouvernement connaît le nombre d'armes légales et sait qui détient ces armes dans notre pays. Qui ose imaginer que dorénavant les voyous et les trafiquants qui sont épargnés dans ce projet démagogique vont faire la queue au bureau d'enregistrement.

La profession d'armurier sera réglementée!


Pourquoi? Actuellement, elle ne l'est pas? Mensonge, mensonge, une fois encore. Ce que l'article ne dit pas c'est que dans le projet il est fait mention de dire l'origine des fonds utilisés pour créer une armurerie. Ce qui revient à dire que cette origine serait douteuse! Pourquoi ne pas appliquer ce beau principe à tout le monde y compris à la classe politique.

Cet article est incroyable. Je parlais de l'URSS, mais nous y sommes. L'article du Soir ne déparerait pas dans la Pravda Sovietique.


Le journaliste pourrait faire son boulot honnêtement et s'informer avant de publier ce genre de chose. Des gens n'ayant aucune connaissance de la réalité en matière d'armes en Belgique vont s'imaginer que dans ce pays les armes sont en vente libre et qu'elles sont principalement utilisées pour commettre des crimes.

Je suis occupé à lire le projet de madame Onkelinx. Cela me colle la migraine, c'est odieux le sous-entendu fait contre notre communauté.


Plus d'une fois, je me sens profondément insulté par les motivations de madame Onkelinx et en qualité de contribuable informé des réalités objectives sur ce sujet je suis outré de voir mon argent ainsi dilapidé. Je ne sais pas combien de milliers d'heures de travail ont été justifiés pour la rédaction de ce projet, ni combien de collaborateurs ont dépensé leur temps et mon argent sur celui-ci, mais si cela reflète un petit peu la rigueur avec laquelle les affaires sont gérées les contribuables belges ont de gros soucis à se faire.

Eric Blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

 

Communiqué projet Onkelinx. 05/03/2005

Rédigé par Eric - 05 mars 2005

 

Hier, le 4 mars 2005. L'avant-projet de loi de la ministre de la Justice Laurette Onkelinx (PS) a été présenté et approuvé par le conseil des ministres.

Ce n'est que la troisième marche d'un très long parcours avant que ce projet ne devienne une loi qui scelle notre avenir à tous. Notre association est opposée à l'ensemble du projet, car il concentre les nuisances, les sanctions et les suspicions sur les particuliers détenant légalement des armes sans pratiquement rien changer pour les criminels qui à cette date enfreignent déjà les multiples législations réglementant le commerce, la détention et l'usage des armes à feu dans notre pays.
 

Cela me navre, mais il me faut constater que le parti socialiste semble s'aligner sur la position de sa ministre.

J'invite donc les amateurs d'armes à agir dès lundi en interpellant prioritairement les élus de ce parti, À agir ce Week-end et la semaine prochaine en signant les diverses pétitions qui circulent dans les stands et chez les armuriers et enfin à aiguiser leur mémoire politique en vue des prochaines élections. Madame Onkelinx (PS) va peut-être réussir à détruire notre passion, notre patrimoine. Elle va peut-être une fois encore créer plus de problèmes qu'elle n'en résout avec un mauvais projet de loi de plus à son actif, mais il faut qu'à la prochaine échéance électorale cela soit sanctionné.

Vous trouverez ci-après des courriers reçus sur le sujet.

Lisez-les, diffusez-les. Nous sommes nombreux à travailler contre ce projet, mais sans le soutien de chaque tireur, de chaque collectionneur, de chaque chasseur, cela ne pèsera pas grand-chose dans le jeu politique qui est à présent engagé. Notre force, c'est vous.
 

Gardez espoir, rien n'est perdu, tant s'en faut.


Eric Blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

Communiqué projet « Onkelinx 26/0205»

Rédigé par Eric - 25 février 2005

Depuis ce vendredi, des informations nous indiquent que le dépôt du projet Onkelinx serait reporté, suite au manque de préparation et surtout à la très importante mobilisation des membres de notre communauté. J'ai reçu plusieurs mails me demandant de ne pas passer cette information. Dans l'immédiat, j'ai respecté cette consigne, vu que cette information est à présent reprise et commentée sur plusieurs autres sites en Belgique et à l'étranger je ne vois pas pourquoi la DAAA-AVWL serait la seule organisation à ne pas la répercuter. 

Attention, ce délai ne présume en rien de la teneur du texte qui sera de toute façon proposé par le cabinet Onkelinx. Les échos que nous en avons sont et reste très inquiétants. Trois points nous inquiètent particulièrement. Le droit des détenteurs actuels d'armes est menacé. La détention d'arme devient renouvelable dans le temps. Un statut "privilégié" serait accordé aux sportifs et chasseurs, de fait au détriment des autres catégories, probablement que ces "privilèges" seront étroitement limités à la pratique de discipline sportive ou de chasse solidement définie par le législateur.

Notre association invite ces membres et les nombreuses personnes concernées par une réforme de la législation à rester mobilisée et active auprès de leurs relais politique. 
 

RIEN N'EST GAGNÉ !


Merci à tous les acteurs, qui par leurs actions, petites ou grandes, ont contribués à créer cet état de fait. Restons solidaires et actifs pour conserver nos droits demain.

Mes meilleures salutations à tous les membres de notre communauté.


Eric Blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

 

Fil RSS des articles

« précédente page 7 sur 9 suivante »